Bird & Bird renforce son département Contentieux et Arbitrage en se dotant d’une équipe de pénalistes avec l’arrivée de Jean Tamalet, associé et deux de ses collaborateurs

12-2018

Jean Tamalet et ses collaborateurs, Aurélie Chazottes et Lucas Vincent rejoignent l’équipe « Contentieux et Arbitrage » du cabinet dirigée par Marion Barbier. Leur arrivée contribue à renforcer cette équipe, reconnue comme un acteur majeur dans ses domaines d’activités.

Jean possède une véritable expertise en responsabilité pénale des entreprises. Avocat spécialisé, il intervient également sur les aspects de conformité internationale. Il a apporté son analyse sur les affaires les plus sensibles en la matière au cours des dix dernières années. Il assiste régulièrement des mandataires sociaux et des personnes morales notamment sur les aspects liés aux délits financiers et à la responsabilité pénale en général.

Sa pratique couvre également les questions liées à la corruption, à la cybersécurité et à la fraude.

Jean a auparavant enseigné le droit pénal des entreprises à l'Université Paris I et assure actuellement une formation en procédure pénale à l'École de Formation professionnelle des Barreaux de la cour d'appel de Paris.

Membre du Barreau de Paris depuis 2003, Jean est titulaire d'un Master II droit des affaires économiques de l'Université Paris I Panthéon (Sorbonne) et d’un Master II en économie de l'Université catholique de Louvain. Il est également titulaire du certificat de spécialisation en droit pénal des affaires. 

« Nous nous réjouissons de l’arrivée de Jean et de son équipe chez Bird & Bird, qui ajoute la compétence d’un pénaliste des affaires chevronné et reconnu à notre palette, illustrant ainsi  la volonté et la capacité de notre cabinet à se développer et s’inscrivant dans la dynamique de succès de notre équipe Contentieux », déclare Marion Barbier.

Alexandre Vuchot et Benjamine Fiedler, Co-Head Bird & Bird France d’ajouter : « Le renforcement de l’équipe Contentieux avec l’arrivé de Jean et de son équipe répond à notre volonté de poursuivre le développement de notre pratique contentieuse en France et à l’international».