Côte d’Ivoire : Conseil de l’Agence National pour le Service Universel de télécommunications en Côte d’Ivoire (National Agency for the Universal Service of Telecommunications – ANSUT). Le travail en cours porte sur la procédure de passation de l’attribution d’une délégation de service public pour l’exploitation et la commercialisation du réseau national de très haut débit.

République démocratique du Congo : Conseil du Ministère des postes et des télécommunications dans la passation du partenariat public privé qui a commencé en 2016 et qui est toujours en cours. Cette procédure aboutira à la sélection de l’opérateur économique chargé de l’exploitation et de la promotion du réseau de télécommunications pour le projet de la Central « African Backbone » mis en œuvre dans la région du Congo.

Madagascar : Conseil de l’État malgache dans le cadre d’une procédure de sélection de quatre opérateurs économiques afin de concevoir, financer, construire et exploiter quatre sites hydroélectriques.

Maroc : Travail en collaboration avec l’Office National des Aéroports (ONDA)  dans le cadre d’une étude visant à élaborer une stratégie d’introduction des Partenariats Public Privé dans le secteur aéroportuaire marocain.

Le forum « Africa IT and Telecom » : Durant la 7ème édition du forum « Africa IT and Telecom » intitulé « Comment l’administration africaine fait-elle face à l’air du numérique ? » qui a accueilli 400 participants autour de 15 sessions avec plus de 20 intervenants, principalement venus d’Afrique de l’Ouest, l’associée de Bird & Bird, Sophie Pignon, lors d’une séance plénière a parlé du cadre institutionnel et règlementaire en tant qu’étape nécessaire pour l’e-administration. Forte de son expérience en tant que conseil d’ANSUT, elle a souligné l’importance des partenariats publics privés dans les projets de fibre optique.

Cartes Afrique : La 12ème édition des conférences Cartes Afrique, un impératif pour les acteurs du secteur des cartes de paiement et technologie, s’est déroulé à Marrakech et portait sur des sujets brûlants comme les solutions innovantes et « l’e-Government ». L’évènement a rassemblé  plus de 800 professionnels et comprenait 30 sessions auxquelles ont participé 40 intervenants (dont Ms Libom Li Likeng, ministre du Cameroun des postes et des télécommunications, en charge de l’économie digital de la région). Cathie-Rosalie Joly, associé du cabinet Bird & Bird, a présenté le cabinet dans son discours d’ouverture, et est intervenu dans deux conférences : « Internalisation ou externalisation : quelle voie pour les institutions financières » et « Règlementation des cryptomonnaies et des Blockchains », ainsi qu’un discours sur les réseaux sociaux.

Africa Banking Forum : La neuvième édition de  « l’Africa Banking  Forum » s’est tenue à Dakar et a rassemblé environ 300 participants aux 15 sessions assurées par 20 intervenants, dont Oulima Diop (Directeur du  crédit et de la monnaie, Finance et planification, Ministre de l’économie, Sénégal) et Thierno Seydou Nourou Sy (vice-président de l’African Banking and Lending Institution Club). Durant la conférence intitulée « Innovation technologique du secteur bancaire africain », Cathie-Rosalie, associé du cabinet Bird & Bird, a prononcé un discours portant sur « La règlementation de la banque digital en Afrique : quel cadre règlementaire s’applique ? Quelles recommandations pour les acteurs de la banque électronique », et a représenté le cabinet à l’évènement en tant que mécène de bronze.