Bird & Bird se renforce en télécoms à Paris avec l’arrivée de Michel Matas en qualité d’associé

06 octobre 2014

Michel Matas rejoint le bureau parisien de Bird & Bird, en qualité d’associé, pour renforcer les activités télécoms.

Michel MatasMichel Matas dispose d’une expérience de plus de 14 ans dans le secteur des télécoms tant du côté conseil que du côté client. Il a commencé sa carrière chez Bird & Bird aux côtés de Frédérique Dupuis-Toubol. Il a été également General Counsel du groupe Altice (Completel/Numericable).

Michel accompagne les entreprises et les institutions, aussi bien françaises qu’étrangères, dans le cadre de leurs projets télécoms. Son expertise porte tant sur les activités de règlement de différends que sur le volet transactionnel (y compris la rédaction et la négociation d’accords relatifs aux projets d’infrastructure, les accords d’interconnexion ou d'accès, les contrats d’approvisionnement ou d’externalisation, les conditions générales de vente et les questions relatives au droit de la consommation). Sa connaissance pointue du secteur lui permet également de conseiller ses clients en matière règlementaire ou sur des sujets nouveaux tels que les villes intelligentes (« smart cities ») ou les objets connectés.

Michel est titulaire d’un DEA en droit européen de l’Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg (1996) et d’une maitrise de droit public de l’Université de Strasbourg (1995).

Bird & Bird est, depuis sa création en France, un des cabinets leader en matière de Télécoms. Le cabinet compte désormais 7 avocats dédiés en France et plus de 120 spécialistes au niveau mondial. L’arrivée de Michel Matas et la richesse de son parcours permettront de renforcer l’excellence du cabinet dans ce domaine.

Michel commente: «Je suis très heureux de rejoindre Bird & Bird. L’approche sectorielle du cabinet et sa présence internationale en font une plate-forme idéale pour développer ma pratique».

Frédérique Dupuis-Toubol indique quant à elle que « je suis enchantée de l’arrivée de Michel qui nous permet de poursuivre activement notre développement tant international que sur les nouveaux défis du marché français ».