Bird & Bird et le cabinet Dakhlaoui Avocats conseillent l’Etat Tunisien dans le cadre de la mise sur le marché par ce dernier de sa participation de 25% au sein de Tunisiana, premier opérateur privé de télécommunications en Tunisie

25 janvier 2013

Le cabinet Bird & Bird et son partenaire le cabinet Dakhlaoui Avocats ont conseillé l’Etat Tunisien aux coté de la Banque d’Affaires de Tunisie dans le cadre de l’appel d’offre international visant à la cession par l’Etat tunisien de sa participation de 25% dans Tunisiana, ayant débouché sur la cession de 15% du capital de Tunisiana à son actionnaire de référence, le groupe Qatar Telecom (Qtel), pour 360 millions de dollars (dividendes détachés).

La société Tunisiana se positionne comme leader sur le marché des télécommunications en Tunisie avec plus de 6 millions d’abonnés et détenteur de plus de 56% de parts de marchés.

Rappelons qu’en 2010, la société Qtel, qui devient via cette opération actionnaire majoritaire de Tunisiana à 90% et la société Princesse Holding, avaient acquis Tunisiana auprès du goupe Orascom.

Suite au changement du paysage politique en Tunisie, et à la confiscation par l’Etat Tunisien de 25% du capital de Tunisiana, l’Etat Tunisien vient de céder via cette opération 15% du capital de Tunisiana à Qtel. Concernant les 10% restants, le ministère a annoncé une éventuelle introduction en bourse.

L’équipe Corporate du bureau de Paris de Bird & Bird conseille l’Etat Tunisien (Gildas Louvel, associé et Iman Skkioussat) en partenariat avec le cabinet Dakhlaoui Avocats (Salah Dakhlaoui, associé, assisté de Leïla Zine)