Bird & Bird obtient la reconnaissance de la notoriété de la marque Botox

10 février 2006

ISABELLE LEROUX, associée du cabinet BIRD & BIRD, responsable du département PI, assistée D’OLIVIA LAGACHE et LAURE DESQUAND, collaboratrices, a représenté la société ALLERGAN INC. lors d’une procédure qui l’opposait notamment à la société KLEIN BECKER, fondée sur sa marque BOTOX.

ALLERGAN Inc. poursuivait en KLEIN BECKER, sur le fondement de sa marque BOTOX, en raison de la diffusion, en France, d’une campagne publicitaire comparative destinée à promouvoir une crème cosmétique, STRIVECTIN-SD, visant à lutter contre les rides d’expression, et distribuée chez SEPHORA. En effet, cette campagne publicitaire comparaît les produits STRIVECTIN-SD et BOTOX, sur l’argumentaire « Mieux que le Botox ? ®».

Le TGI de Paris, a, dans un jugement du 1er février 2006, tout d’abord reconnu tant le caractère distinctif que la notoriété de la marque BOTOX, puis, condamné la société KLEIN BECKER à plus de 100 000 euros de dommages intérêts. Les juges ont notamment considéré que cette publicité comparative était constitutive d’actes de concurrence déloyale en ce qu’elle tirait indûment profit de la notoriété de la marque BOTOX, dénigrait le produit BOTOX et était de nature à induire en erreur le consommateur, un produit de beauté ne pouvant, au surplus, être comparé à un médicament.Cette décision est susceptible d’appel.

Charlotte Vier
Relations Presse
Bird & Bird
3, square Edouard VII
75009 Paris
Tél. direct : 01 42 68 60 43 / mob. : 06 23 32 85 65