Stock-options – Un bol d’air pour les employés

01 mai 2009

Christophe Delmarcelle

Expat News, Mai 2009, N°5

La crise boursière des derniers mois frappe aussi les employés belges auxquels des options sur actions ont été octroyées (souvent d’ailleurs par des sociétés étrangères). Dans de nombreux cas, la valeur des actions sous-jacentes est en effet maintenant inférieure au prix d’exercice des options (options dites « under-water ») ce qui rend celles-ci sans valeur. Or, en Belgique, conformément à la loi du 26 mars 1998, l’avantage lié à l’octroi gratuit d’options sur actions est taxable à l’octroi. De nombreux travailleurs se retrouvent donc avec des options sans valeur pour lesquelles ils ont déjà payé de l’impôt. A l’instar de ce qui s’est produit en 2002, le législateur a décidé d’intervenir en leur faveur.